Littérature Radio Numérique

accueil

cent trois

mardi 15 décembre 2020 - Ce qui nous empêche

(103) quinze douze
fin du confinement - comme on dit ; début du couvre-feu - sortir tous les jours à huit heures et demie et crier dans les rues - "ah Paris je ne t’aime plus" chantait Léo (ici avec Pépé)
ou Marc Ogeret - on est en panne de pc mais ça ne vaut pas : les petits clics qu’émet le disque dur sont de mauvais augure - le geste de Corrado Augias piazza Farnese hier (rendre à l’ambassade de France sa légion d’honneur), en souvenir de cet étudiant de vingt huit ans Giulio Regeni enlevé, torturé, tué par la police d’un type (Sissi chef d’état égyptien) qui est reçu à bras ouvert par le cintré de bleu, hypocrite hystérique pervers, décoré par le même (à quoi tu penses, dis moi ? les affaires le sont : on vend des armes, et après ?) - la chronique, la dernière avant le prochain confinement - six semaines pour quoi faire ? les principaux foyers de propagation du virus sont les trajets domicile-travail et aucun de ces foyers n’ayant été "repéré" dans les cinémas ou les théâtres on les gardera fermés - la logique et l’intelligence mêlées à la décence et la dignité - on aura tout vu ? Tu parles... En tous cas, entendu dans le poste une Emmanuelle Lallement qui inspire le respect et explique tout ce que ce gouvernement promeut - on avance ? six semaines plus tard, les chiffres ne sont pas bons - et on pourra quand même aller à l’église, dieu soit loué - la Franc e, la fille aînée de l’église, et sa devise travail famille église : un siècle de retard dans ses habits neufs, à ce niveau ce n’est plus de la honte qu’on ressent - dans quelques mois, on aura tout oublié ? je ne suis pas certain - on tente de bosser mais virtuellement c’est morne pénible idiot et sans âme : ça ne fait rien, faites avancer la machine - non, il fait beau, doux même ; le climat fait-il des siennes ? On aura de la neige à Noël ou des frimas en janvier ? Pas certain. Il fait beau, il fait doux - ce n’est pas de colère, non, rassure-toi, c’est du dégoût : le peroxydé fait exécuter des condamnés à mort, il faut nettoyer avant de partir : veuillez laisser ces lieux dans l’état vous aimeriez les trouver en entrant - quelle imposture, quelle misère mais soyons heureux, le vaccin est à nos portes - vaccinez, vaccinez il en restera toujours quelque chose - dernière chronique (au troisième, promis juré, je recommence - au second nous étions déjà moins nombreux à journaliser, tu as vu ? non, mais les gens travaillent...) (pour Noël ce sera niet, zéro boulot rien à foutre) ça ne fait rien, on va tenir, on va garder son sang froid - parler aux amis au téléphone, small message service mail courriel que de globish (encore un peu) - encore un peu, voir le soleil briller - encore un peu...