Les villes passagères

Accueil > Champs-sur-Marne > Les canapés du paradis

Les canapés du paradis

jeudi 27 septembre 2018, par Dariya

Comment a-t-on eu l’idée de disposer six gros canapés au beau milieu d’un vaste hall où passent continuellement des gens - élèves, professeurs, chercheurs, intervenants extérieurs, employés - dans un brouhaha inaudible et de faire croire que ce lieu était convivial ? Etait-ce le dernier recours des cerveaux fatigués de ceux qui ont imaginé la chose - dernier stratagème pour combler un vide sans âme sous un toit de béton clair ?
Peu importe, ils ont en tout cas réussi.
Car ces canapés d’un confort céleste sont mon havre de paix à moi, mon oloé. Exposés à la vue de tous, je ne m’y sens ni trop seule, ni trop entourée. On ne vous jauge pas, et je m’y sens comme chez moi. Le temps ralentit. La fatigue de fin de journée se dissipe pour un temps. C’est une parenthèse que je m’accorde. Ne rien faire, ne penser à rien, regarder ce qui se passe même lorsqu’il ne se passe rien, sentir sa respiration.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.