Littérature Radio Numérique

accueil

(88) un peu de voyages

dimanche 15 novembre 2020 - Ce qui nous empêche

(88)
une salle de cinéma peu pentue deux cents places peut-être on s’installe au troisième rang (c’est l’une des options, trois quatre ou cinq jamais plus loin sauf obligation) il y a un peu de monde, les fauteuils sont dans les rouges comme les moquettes sur les murs ou le sol, pourquoi je ne sais pas mais on change de place (nous sommes deux) on se retrouve auprès de quelqu’un qu’on connaît un peu, puis on rechange de place pour se retrouver à l’arrière de la salle plutôt comble alors

non, je ne sais pas où me trouver

la connexion reste merdique – c’est égal, je reste en difficultés, il y a le travail à fournir-finir sans doute dors-je trop – l’histoire de Nocturne indien

(j’adore) (je n’ai pas le livre là, je crois bien que je l’ai relu cet été – pour l’atelier – je cherchais quelque part en Inde, j’avais trouvé je crois bien ça
)
(c’est cette indécision qui mine un peu – on ne sait rien ? – les affaires de la république comme le revirement du type qui prêtait sa piscine, je ne souviens même plus du nom de l’aigle de Meaux…) (je ne crois pas avoir la photo – on en avait parlé en séminaire il me semble) (j’aime beaucoup cette autre image

et puis le temps tourne au beau, on voit le soleil, on sent le vent faiblir – il ne pleut plus – j’ai remis Harvest sur le casque – le voyage de soixante treize – le retour du ferry par Naples – j’ai tout oublié des campagnes, disait le poète, d’Austerlitz et de Waterloo –