Littérature Radio Numérique

accueil

Soleil

mercredi 4 novembre 2020 - Ce qui nous empêche

(82) soleil
c’était 223 contre 152 ce matin en me levant – j’avais encore ce rêve en tête, plus ou moins j’ai oublié – j’avance toujours à l’aveugle (le livre de Claudio Magris) (j’appelle mon ami libraire taleur, je lui demande le soixante-six soixante cinq des folio classé sans suite) (plus un polar et le livre sur les victimes du 13 novembre) (et peut-être encore autre chose) j’essaye d’acheter du bois – un petit message vers minuit vingt d’un des commanditaires (adorable le message) j’ai joint apap aussi – des ennuis de santé – le numéro 99 de la collection Zoe aussi peut-être bien – et puis le Texas et l’Arizona comme des cons – des nouvelles aussi de G. et d’A. et de F. et un appel téléphone de A. qui va mieux – tant de choses à faire (cette cuisine, ce bois, cette auto) – lu dans le canard (diplo) un article insoumis qui cite un fabricant de puces ou de capteurs indiquant qu’une maison (en moyenne – quelle bande de fumiers) compte six mille objets dont trois seulement sont connectés – quelle pourriture entraînée par qui on sait : à présent deux deux trois contre deux zéro neuf – il faudrait aussi donner « Silence radio » à la maison[s]témoin mais manque le courage – à moins qu’il ne revienne avec le soleil, le jour se lève sans un nuage, une étoile brille au dessus du cerisier – on retient un peu son souffle, le cinglé a peur – cinq cent trente huit grands électeurs implique une majorité absolue à deux cent soixante neuf - la table sous le soleil, les oiseaux, les arbres – non n’importe, travailler et tenter de dire – le plus dur