Les villes passagères

Accueil > Champs-sur-Marne II > Battement du Terre

Battement du Terre

jeudi 31 janvier 2019, par Ozgun Gursurer

Battement du Terre

Le battement du terre n’est presque pas visible dans cette journée grise. Mon appareil ne performe mieux pour capter le gris qui m’entoure. Or, je sens le sol qui monte sous mes pieds, qui descend, qui remonte, qui redescend.

Pendant cette journée grise on ne sent pas le temps qui passe ; combien de temps s’est passé depuis que j’ai mis les pieds sur ce plateau ? L’incertitude, tout fond dans ce bruitage visuel. Quelle forme ont ces pierres qui ondulent sur les vagues ? Quelle taille ? et Jusqu’où s’étends l’axe du monde.

La gravité du centre est envoutante. D’y propagent le battement du sol et le rayon vers le ciel ; comme une source de lumière où converge la dualité onde-corpuscule. Je suis aveuglé par la puissance de cet artefact. Il me clignote, il m’attire vers lui, il m’hypnotise par les réflexions qui se forme d’ici vers son éternité dans le ciel. Soudain, un objet parcours la longueur de la réflexion.

Il est impossible de détourner l’attention et regarder loin, mais ça s’entend. Au-delà de la dernière bosse, le réseau de transport se boucle autour. J’écoute le bruit qui m’entoure. Un pouls l’accompagne, son rythme indistinct.

Les bruits de douzains de moteurs s’enchevêtrent. Ils suivent chaque un rythme, parfois le même. Mille percussions se jouent en même temps, de loin et de plus loin. Pour celui qui ne regarde pas c’est une ligne qui bourdonne.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Médias géolocalisés

🎧 Une minute à...