Les villes passagères

Accueil > documentation > Je voudrais une ville

Je voudrais une ville

mercredi 24 octobre 2018, par Anne Savelli

Emmanuel Delabranche est architecte et écrivain.

Je voudrais une ville est un texte qu’il a écrit en 2013 dans le cadre d’une soirée de pecha kucha consacrée au terrain de je/u.

Le pecha kucha, venu du Japon, est un exercice formel très contraint. On présente (ou lit) à l’oral un texte pendant que sont projetées 20 diapositives qui se succèdent toutes les 20 secondes. La présentation dure 6 minutes et 40 secondes.

Ville rêvée, utopique, émotive, source de pensées et d’émotions... La proposition de l’atelier est la suivante : à partir de votre pratique de Street view, trouvez un lieu qui vous "parle", pourrait vous correspondre, pour écrire un texte inspiré par Je voudrais une ville. N’hésitez pas à utiliser comme il le fait les répétitions et les parenthèses.

Voici le début du texte, lié aux quatre premières images projetées par Emmanuel Delabranche :
1.
je voudrais une ville (forêt) clairières comprises
je voudrais une ville (arbre) comme en mouvement
je voudrais une ville (écorce) dressée en dedans
je voudrais une ville (racines) tendue et souple
je voudrais une ville comme les temps

2.
je voudrais une ville (feu) une ville (cent)
je voudrais une ville (toile) une ville (voile)
je voudrais une ville (étendue) ville (perdue)
je voudrais une ville (abri) une ville (de plis)
je voudrais une ville comme on oubli

3.
je voudrais (une ville trésor palissades dressées) (ville interdite) (homme adossé)
je voudrais (une ville iris rose tulipe parterre jeté) (une ville d’acier)

on barrière / on ligne blanche / on palissade / on planche
on interdit / on défense / on sauf / on poursuit / on antre

4.
(je voudrais (une ville mots) je voudrais une ville (cris)
je voudrais (une ville ombres) je voudrais (une ville pieuvre)
je voudrais (une ville taire) je voudrais (une ville œuvre)
je voudrais (une ville mer) (un monde à refaire)
je voudrais (un horizon) on ne fait que le défaire

*

(photo : Edith Alexandre, parcours dans Paris)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.